Les restaurants associatifs à Paris #3 : La Rôtisserie

REPORTAGE. Les restos associatifs se multiplient à Paris et dans la région. Lieux de convivialité et de rencontres, ils rassemblent des populations différentes et surtout, chacun a son mode de fonctionnement propre. suite de notre feuilleton avec La Rôtisserie, précurseur des restos associatifs de la capitale.
La Rôtisserie, pionnier des restaurants associatifs parisiens  (Photo : Flickr/Dirtykoala)

La Rôtisserie, pionnier des restaurants associatifs parisiens (Photo : Flickr/Dirtykoala)

La Rôtisserie est née en 1997 de l’idée d’une demi-douzaine d’acteurs de la vie associative parisienne. Ce fut l’un des pionniers des restos associatifs parisien. Son principe : un groupement d’associations, redevables d’une cotisation annuelle de 20€ pour pouvoir utiliser les locaux et organiser des soirées afin de financer leurs projets.

Le principe a rapidement fédéré. Près de 80 associations ont déjà organisé un événement. Mais en octobre dernier, après quinze ans d’existence, le restaurant Aux Trois A (alternatif, autogéré et associatif) a dû ranger les marmites au placard. Les voisins mécontents, les changements de population du quartier et surtout la pression des promoteurs immobiliers ont eu raison du petit troquet à la façade bleue et aux menus pas chers.

Salariés et bénévoles en autogestion

Un déchirement pour les bénévoles les plus impliqués.  « Selon les années il y avait entre cinq et neuf salariés et une douzaine de bénévoles, explique Cibelle, une des ex-taulière de La Rôtisserie. Les salariés étaient en autogestion. Ils géraient les menus et le nettoyage du restaurant. Le midi, le restaurant était ouvert à tout le monde et le soir les assos organisaient des soirées. Nous faisions une trentaine de couverts le midi, ils n’excédaient pas 10 € et nous avions beaucoup de personnes démunies ».

La Rôtisserie accomplissait un important travail social mais il y a un an, la réalité de l’économie de marché a rattrapé le restaurant. « On s’est fait arnaquer ! » s’emporte Cibelle. Nous étions locataires et le propriétaire a mis en vente le local. Nous avons proposé une offre mais elle n’a pas été retenue. Le nouveau propriétaire ne souhaitait pas continuer à nous héberger et un congé de bail a été ordonné ».

Le retour de « la rôtisse »

Les bénévoles ont bien tenté un ultime coup d’éclat en occupant le local, mais la justice les en a expulsé. Huit mois après cette mésaventure, dépités mais pas dégoûtés  les anciens de La Rôtisserie concoctent un nouveau projet. Le restaurant associatif s’appellera La Rôtisse et devrait ouvrir dans un local non loin de l’ancien site, toujours dans le10e arrondissement.

Boris Letondeur et Mickaël Guiho

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :