On a croqué des criquets !

ALIMENTATION. Vous ne supportez pas les piqûres d’insectes ? Vous aimerez peut-être leur friture ! Bons pour notre santé, les insectes sont aussi très écologiques à produire. Mais le goût dans tout ça ? On a testé ces saveurs insolites dans l’unique épicerie parisienne à en vendre.
Claire et Manu, nos reporters de l'extrême, ont testé pour vous les insectes !

Claire et Manu, nos reporters de l’extrême, ont testé pour vous les insectes !

Barres chocolatées, beurre de cacahuètes, porridge… Mais aussi larves et criquets, saveurs cheddar, barbecue, bacon ou encore sel et vinaigre. Dans L’Epicerie Anglaise, située dans un passage discret du 10e arrondissement de Paris, les insectes déshydratés côtoient les spécialités britanniques. « Cela fait quatre ans que nous en vendons, affirme Rodolphe, le vendeur. Certains clients viennent ici juste pour ça. »

Seule boutique à proposer des insectes comestibles en Ile-de-France, L’Epicerie Anglaise est précurseur sur ce marché. Mais les grillons et autres sauterelles ne sont pas encore les mets les plus recherchés à l’heure de l’apéritif.  Il est vrai que la bestiole peut rebuter. Les criquets, par exemple, sont à avaler tels quels : pattes, yeux et ailes inclus. « Beurk ! » répondraient la plupart d’entre nous. C’est pourtant plutôt croustillant, avec un goût qui rappelle la noisette puis la pistache…

D’après Rodolphe, c’est dans la tête. « A l’enterrement de vie de garçon d’un ami, je lui ai fait goûter un criquet, les yeux bandés. Il a trouvé ça bon. Mais une fois qu’il a su ce qu’il avait mangé, il était dégouté. » Le frein est culturel car l’entomophagie, c’est-à-dire la consommation d’insectes par l’être humain, est tout à fait courante en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud.

D’ici à 2050, la population mondiale devrait passer à neuf milliards d’individus. Les insectes seraient donc une solution sérieuse pour lutter contre la faim dans le monde, selon l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture. Ils possèdent des apports nutritionnels très importants. « Ils sont riches en protéines, vitamines et minéraux, souligne Rodolphe. Ils sont aussi très pauvres en graisse. »

En 2011, l’Union européenne a investi trois millions d’euros dans la recherche et la promotion des insectes dans notre alimentation. L’intérêt est aussi écologique : leur élevage est respectueux de l’environnement puisqu’ils produisent 99% de moins de gaz à effet de serre que l’élevage bovin. Pourtant, pas sûr que les insectes se retrouvent de sitôt dans nos assiettes. Trop répulsifs… « Vous mangez bien des grenouilles et des escargots », rétorqueraient nos voisins européens… Oui, mais ça, c’est une autre histoire !

Claire Flochel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :