Visiter Paris gratuitement : un concept qui séduit

Tourisme. Tous les jours, dans quatorze villes du monde, la société Sandemans organise des visites gratuites. Le concept a du succès auprès des touristes. Les guides s’y retrouvent financièrement grâce aux pourboires. Nous avons testé pour vous.
Les Free tour se développent de plus en plus en Europe, notamment à Paris (Crédit photo : Flickr)

Les Free tour se développent de plus en plus en Europe, notamment à Paris (Crédit photo : Flickr)

13h, place Saint-Michel à Paris. Une vingtaine de touristes se regroupe autour d’un parapluie rouge. Sous le parapluie, François*, le guide du jour, rappelle les principes fondamentaux : « Un tour doit coûter ce qu’il vaut. Si à la fin de la visite, vous l’avez trouvée nulle, ne me donnez rien. Mais je ferai tout pour que ce soit votre meilleure visite de Paris. » Marché conclu.

Une formation express

 François est peintre, « mais ça ne paye pas les factures ». Il est guide depuis quatre ans et a donc suivi le parcours imposé par la société. D’abord un training, puis un examen. « Pendant la formation, les anciens guides m’ont raconté les anecdotes qui fonctionnent à chaque fois avec les touristes. » Maintenant, le jeune homme travaille environ cinq fois par semaine, pour gagner entre 50 et 100 € par tour.

François retourne à son groupe. Aujourd’hui, les touristes viennent des Etats-Unis, d’Australie, d’Irlande, d’Angleterre, du Costa Rica, d’Argentine, du Brésil et d’Espagne. Ce qui leur plait à tous, c’est la valeur ajoutée du tour : les commentaires du guide qui vit lui-même à Paris, les blagues sur les habitudes des Français, sur la vie parisienne et surtout, un avis bien tranché sur les monuments. Exemple avec Notre-Dame de Paris, l’une des premières étapes du tour. « Alors, c’est sûr, à l’intérieur c’est gratuit, mais il faut payer pour monter dans la tour… Et selon moi, ce n’est pas la meilleure vue de Paris. »

Sur le pont Saint-Michel, les Parisiens aussi en prennent pour leur grade. « Nous le savons tous, les Français n’aiment pas travailler. Mais ce qu’ils détestent par dessus tout, ce sont les touristes. Alors attention en traversant les rues, ils conduisent comme des fous ! » Les rires fusent. Le public est séduit.

Des touristes fidèles de villes en villes

Deux amis Costaricains, David, 20 ans, et Sofia, 21 ans, font un tour d’Europe « low cost ». Ils sont arrivés la veille à Paris, et vont rester quatre jours. A Madrid, ils ont découvert le Free Tour sur Internet, et ils ont adoré. « On donne ce que l’on veut, et c’est tellement plus marrant qu’une visite avec un guide officiel ! »

Tellement marrant que les touristes sont de plus en plus nombreux. Tout comme les guides : «Quand j’ai commencé, nous étions huit guides pour toute l’année. Aujourd’hui, on est vingt », reconnaît François. Depuis quelques années, les sociétés qui proposent ces prestations se multiplient dans la capitale. Sandemans existe depuis 2004, mais d’autres ont flairé le bon coup, et s’implantent à Paris.

180 euros de pourboires

Mais la médaille a un revers. Au moment de se séparer, François n’oublie pas de faire de la publicité pour les autres tours organisés par Sandemans. Des tours payants, cette fois-ci. « La société nous permet d’avoir du monde sur les visites gratuites, en faisant une communication intense sur Internet. » Ce mercredi est un bon jour pour François. Il repart avec 180 euros en poche, pour un peu plus de trois heures de visite.

De leur côté, les membres du groupe vont boire un verre ensemble. L’occasion pour eux de découvrir les nuits parisiennes. Et pour certains, ce sera via la visite spéciale de Sandemans, à 15 euros par personne.

*Prénom modifié

 Anne-Emmanuelle Lambert et Julie Szmul

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :