République, une voie royale pour les piétons

EN TRAVAUX. Des arbres, de l’eau et des jeux de lumière… La place de la République à Paris devient plus belle en 2013. Objectif : rendre cette place aux piétons qui n’ont pas la priorité aujourd’hui.
Passage piéton place de la République en janvier 2013. (Crédits : Séga Kanouté)

Passage piéton place de la République en janvier 2013. (Crédits : Séga Kanouté)

Des Parisiens pressés, des trottoirs encombrés et des motards qui roulent à toute vitesse sans jeter ne serait-ce qu’un coup d’œil au feu tricolore. La place de la République est fidèle à elle-même : bruyante, bondée et dangereuse ! La traverser en moins de cinq minutes devient un véritable défi.

Dangereuse traversée

Début du périple boulevard Saint-Martin. Le feu rouge dure une éternité. Un cycliste traverse à toute allure devant un groupe de piétons. On se bouscule, une fois, deux fois, trois fois ! Au total, il faut six minutes pour atteindre le boulevard Voltaire.

Aménagement de la place de la République (Crédits : Séga Kanouté)

Aménagement de la place de la République (Crédits : Séga Kanouté)

Il faut tenter la traversée dans l’autre sens, là où les voitures ne sont plus les bienvenues, et où le trottoir-boulevard enthousiasme les piétons. Résultat : on met trois minutes pour rejoindre l’autre côté. Le claquement sec des stilettos sur le pavé remplace les klaxons stridents. Des arbres, des oiseaux gazouillant au bord des « miroirs d’eau », on y croirait presque… Car derrière les palissades grises et vertes, la place historique est en train de subir un sacré lifting.

« S’asseoir sur les genoux de la République »

« Depuis plusieurs années, la place de la République est devenue un grand carrefour et n’a plus rien d’une place urbaine. À l’horizon 2013, elle deviendra un espace convivial, populaire et confortable à vivre au quotidien », indique la mairie de Paris sur son site internet. « L’esplanade, c’est un lieu symbolique extrêmement fort, avec une dimension populaire importante. Ce qui nous importait, c’était de faire un aménagement qui mette la statue en valeur et que les gens puissent venir s’asseoir sur les genoux de la République », ajoute l’architecte Pierre-Alain Trevelo sur Paris.fr.

La future place de la République (Crédits : Trévelo & Viger-Kohler architectes / my lucky pixel)

La future place de la République (Crédits : Trévelo & Viger-Kohler architectes / my lucky pixel)

« Limiter les bagnoles, c’est une connerie ! »

« Ce sera plus chaleureux, plus joli à l’œil, et on circulera plus facilement », espère Emeline, étudiante du quartier. « Je travaille juste à côté, et l’été, je pourrai aller pique-niquer sur l’esplanade et profiter de quelques rayons de soleil », imagine Sonia. Et les voitures dans tout ça ? « Aménager pour les piétons pourquoi pas, lâche Amandine, la moue dubitative, mais ils auraient pu prévoir un parking non ? ». Céline est plus tranchée : « Paris est une ville économique. Limiter les bagnoles, c’est une connerie ! Surtout sur une place centrale comme celle-là ! ».

Ne pas contraindre la circulation

Porte d’entrée de l’Est parisien, la place de la République possède de nombreux atouts : une forte activité commerciale, cinq lignes de métro et sept axes majeurs de circulation. « Aujourd’hui, cette place est organisée comme un rond-point, et son espace est à 60% occupé par des véhicules. Nous, notre volonté, c’est de rendre cet espace accessible à tous. Non pas de contraindre la circulation des voitures, mais de réduire la place de la voirie », explique Pierre-Alain Trevelo.

Emilie Rosso

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :